Krishnamacharya

Krishnamacharya
Krishnamacharya

Quelques mots sur Krishnamacharya
Le premier instructeur de T. Krishnamacharya (18 novembre 1888 – 28 février 1989) fut son père, dont il reçoit l’enseignement dès son plus jeune âge. Orphelin à l’âge de 10 ans, il poursuit son apprentissage à Mysore, où il accomplit la majorité de ses études. Son long périple d’étudiant l’amène à recevoir l’enseignement d’érudits renommés et il obtient les plus hauts titres de toutes les écoles de philosophie indiennes.

Très jeune, il a la certitude que son rôle est de donner de nouvelles bases au yoga afin qu’il puisse se diffuser de par le monde. Ses études le mènent jusqu’au Tibet où il rencontre Rama Mohana Brahmacari, un ermite qui devient son maître de yoga durant 8 ans. Quand celui-ci considère que son élève est prêt, il lui demande pour tout paiement de retourner vers le monde, de se marier et de transmettre le message du yoga. C’est ce que fait T. Krishnamacharya à partir de 1922.

Avec l’aide du Maharaja, Krishnamacharya fonde une école de yoga à Mysore. Deux de ses élèves de l’époque deviendront fameux : PattabhiJois, fondateur de l’ashtanga yoga et B.K.S. Iyengar, fondateur du yoga Iyengar. De plus en plus de monde vient voir T. Krishnamacharya pour le yoga mais aussi pour des problèmes de santé physique, psychologique ou spirituelle. Il apporte des réponses adaptées à chacun. Il enseigne également aux femmes — ce qui est inhabituel à l’époque — et bientôt aux Occidentaux.

L’école de Mysore ferme en 1950 et T. Krishnamacharya s’installe à Chennai (Madras) où il poursuit son œuvre d’enseignant et de thérapeute. Il transmet son enseignement à son fils T.K.V. Desikachar, qui restera à ses côtés durant plus de 30 ans et jusqu’à sa mort en 1989, à l’âge de 101 ans.